AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 On dit naturiste ou naturaliste ? [PV Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Octavia Moore
Demons

Messages : 46
Age : 26

Jeu 1 Jan - 21:12






Définition de naturaliste ?
Maël Hepburn & Octavia Moore

L'Australie a quand même un gros avantage : il fait chaud tout le temps ! Bon j'aime beaucoup mon Italie natale, mais en cette période ils doivent être sous la neige alors qu'ici, nous sommes en plein coeur de l'été ! Il n'y a pas plus d'hier, j'ai reçu des photos de mes amis en Italie, en grosse doudoune et certains étaient même en ski ! Les pauvres je les plaint. Moi j'ai de la chance, je suis tranquillement posé sur l'herbe fraiche du parc de la ville, allongé sur une serviette pour ne pas me salir et un soleil éclatant qui entretient mon bronzage permanent. Hm, cette chaleur sur ma peau me fait un instant oublié les problèmes que me pose Maxime et cette maudite secte dont, pour l'instant, je ne connais absolument pas le but. J'espère que Maxime viendra de lui même pour m'en dire plus, sinon je me sentirais dans l'obligation de lui montrer mon amour et ma reconnaissance en lui bottant le cul pour faire plus ample connaissance avec ses idées tordu ainsi que son but. Et toujours avec courtoisie bien sûr ! Je ne suis pas une fille violente... absolument pas !

Je restais ainsi allongé, les yeux fermé en train de réfléchir à ce que pouvais me vouloir Maxime. Mais je finis par me redresser en grimaçant. Le soleil commençait à vraiment taper fort, si je restais exposée aussi longtemps je risquais de finir avec un affreux coup de soleil ! Je leva les bras pour les inspecter et grimaçais à nouveau. J'aurais dû ramener de la crème solaire, je pensais pas que le soleil pouvait taper aussi fort ! Bon eh bien je crois que je vais devoir aller piquer un peu de crème solaire à quelqu'un...Ah tient, pourquoi pas au gars juste là bas. Il semble avoir plus ou moins le même âge que moi, peut être un tout petit moins que moi à quelques mois près, et il est totalement absorbée par sa lecture. Aaaah c'est littéraire...Néanmoins, celui là ressemble beaucoup moins aux stéréotypes vivant que je croise à la fac. Celui là je le croquerais bien si il n'y avait pas ce porte clé ridicule en forme de coeur accroché à son sac qui montre qu'il a bien évidemment une copine. Une copine qui a mauvais gout en matière de cadeau en plus.

Je secoua la tête et me leva avec aisance pour me diriger vers lui. Il était tellement plongé dans sa lecture qu'il ne me vit pas arriver. Je ne m'attardais pas vraiment sur sa lecture, cela ne devait pas être très intéressant de toute façon vu l'épaisseur du bouquin. Après chacun ses gouts, mais disons que je ne suis pas en cursus de science pour rien, je suis totalement allergique aux pavés ! Je m'assois en face de lui et réprime une envie de rire en voyant qu'il est toujours dans son livre. Il ne m'a même pas remarqué ! J'attend patiemment en jouant avec des brins d'herbes puis relève la tête quand il remarque enfin ma présence. Il semble être en train de me dévisager des pieds à la tête, à la fois surprit et intrigué par ma présence. Cette fois-ci, je ne me retiens pas et lâche un petit rire amusé, on dirait qu'il a vu un fantôme ! Je secoue la tête et finit par retrouver mon sérieux.

- T'en fais pas, je suis pas une SDF venu pour demander de l'argent. Je suis en train de brûler au soleil, tu as pas un peau de crème solaire ?

J'attend patiemment qu'il me donne son tube de crème. Eh bien, je suis très patiente aujourd'hui, quel miracle ! Je retira ma fine veste pour découvrir mes épaules et commença à me badigeonné de crème en gardant mon regard plongé dans celui du bel inconnu. Il devait me prendre pour une fille sans éducation et légèrement étrange. Mais je n'avais pas honte d'aborder les gens, c'était surement une qualité italienne. Je finis tranquillement de me tartiner de crème solaire puis lui rendit son tube. Il n'avait toujours pas bougé, toujours en train de me fixer sans rien dire, c'est mauvais signe ça ?Bizarre, pourtant que je crois que pour une fois je n'avais pas crié un seul jurons ! Bon, je crois que c'est à moi de briser la glace. Je lui tendis alors la main.

- Moi c'est Octavia et...

Je ne pu continuer ma phrase quand je porta finalement mon regard sur l'ouvrage qu'il lisait. Sur la couverture, on pouvait voir écrit en lettre dorée "Démonologie et rituels occidentaux". Sérieusement ? De la démonologie ? Bordel ! Je déglutis bruyamment puis afficha un sourire forcée pour ne pas l'intriguer plus que ça.

- Et toi c'est quoi ton nom Monsieur Je Lis des Trucs Flippant ?

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




I'm not a little Princess.


Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. O. C.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maël Hepburn
Seeker

Messages : 117

Ven 2 Jan - 11:39

Définition de naturaliste ?
Octavia & Maël
Ça fait du bien d'être en vacances d'hiver et d'être au soleil. Dire qu'il y a trois ans, je passais mon Noël sous la neige, alors que là, je bronzais. C'était pas plus mal d'ailleurs, même si dans un sens, la France et son temps me manquaient. Enfin, j'y retournerais cet hiver, ou plutôt cet été - parce qu'en hiver en Australie, c'est l'été en France - l'avantage d'être français en Australie c'est que les deux périodes de vacances que le l'on a, on les a ensoleillées ! Ou enneigées, si on fait le contraire de ce que je fais, ça dépend. J'avais décidé d'aller au parc histoire de sortir un peu de chez moi, enfin j'étais plutôt de bonne humeur en ce moment, on va dire que je voyais un peu la vie en rose. Je m'étais installé sous un arbre, et j'avais emmené un bouquin que j'étudiais pour avoir plus d'informations sur la secte. Bien sûr, j'avais également emmené un tube de crème solaire, je m'étais dit que tant qu'à faire, je pourrais bronzer.

J'étais totalement absorbé par un passage du bouquin qui expliquait certains rituels que des prétendus "sorciers" exécutaient tous les ans, afin de garder leur pouvoir ou un truc dans le genre. J'étais fasciné et en même temps assez horrifié. Ils sacrifiaient des personnes humaines et ça expliquerait certaines disparitions, mais leurs méthodes de faire étaient des plus horribles, je n'irai pas jusqu'à expliquer comment ils faisaient mais en gros ils les scarifiaient jusqu'à les tuer. Je frémis en y pensant, et je me dis que c'était complètement absurde. La magie ne peut pas exister, et même si l'on imagine qu'elle existe, des sacrifices humains ne sont pas envisageables, en tous cas pour moi. Enfin, peut-être que j'étais juste trop humain et eux non.

Étant totalement absorbé par mon livre, je ne remarquais que plus tard qu'une fille s'était installée à côté de moi. Elle devait avoir mon âge, et à en juger par son physique, je dirais qu'elle était d'origine Italienne, mais peut-être me trompais-je. Elle lâchait un petit rire amusé et je fronçais les sourcils. Qu'est-ce qui lui faisait rire ? Je me demandais bien, je ne sais pas ce qu'il y a de drôle. Elle s'arrêtait quelques secondes après en secouant la tête et me demandait de la crème solaire. Je remarquais ensuite que sa peau avait viré au rouge. Elle avait dû rester longtemps au soleil, si bien qu'elle avait attrapé un coup de soleil. Je souris à sa remarque et lui tendis mon tube de crème.
T'en fais pas, je ne t'ai pas pris pour une SDF.
Je pris soudain conscience que mon livre était un peu bizarre, enfin, c'était un peu bizarre une personne qui lit des trucs de ce genre. Je refermais le livre et le posais sur mon sac, puis la regarder s'étaler de la crème solaire. Et elle me fixait dans les yeux, ce qui eut le don de me mettre mal à l'aise. Je ne sais pas si elle me draguait ou quoi, mais en tous cas, je n'aimais pas quand on me fixait comme ça sans raisons apparente. Enfin, elle m'avait l'air sacrément sûre d'elle. Elle me tendit ensuite ma crème et je la pris en souriant poliment pour la fourrer dans mon sac. Puis elle me tendit la main et je la regardais.
Moi c'est Octavia et...
Je haussais un sourcil. Et quoi ? Je m'attendais à ce qu'elle me dise son âge ou alors ses origines, un truc qui la présenterais en gros, mais non, finalement.
Et toi c'est quoi ton nom Monsieur Je Lis des Trucs Flippant ?
Je ris légèrement, ouais, elle avait remarqué mon livre. Et comme je l'avais imaginé, ça faisait de moi quelqu'un de bizarre. Je pris sa main pour la serrer et souris chaleureusement.
Moi c'est Maël. Et je lis ce livre pour un exposé sur les rituels ... Pour mon cours d'histoire.
Code by Silver Lungs


Live While We're Young.


Ma fiche ± Mes liens ± Mes RPs

Lou


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Octavia Moore
Demons

Messages : 46
Age : 26

Jeu 29 Jan - 21:01






Définition de naturaliste ?
Maël Hepburn & Octavia Moore

Il était nécessaire, voir même vitale que je surveille ce qui ce passe dans cette fac, et le livre que tenais ce gars en était la preuve. Après tout, j'étais arrivée sous la force et presque contre mon gré, je n'avais pas eu le pouvoir de demander à Maxime quels étaient nos ennemis potentiels. Il allait falloir que je que surveille les alentours, qui sait ce beau mec en face de moi était peut être une de ses personnes un peu trop curieuse qui connaissait l'existence de la secte qui voulait se faire passer pour Superman, pour celui qui vaincrait les grand méchant ! Superman... mon dieu mais comment on peut aimer un gars qui porte des collants et qui ne sait pas qu'un slip n'est pas censé ce mettre au dessus ! Je pouffais sans le vouloir à cette réflexion : le gars devant moi n'avait rien d'un super héros. Mais tout de même, le livre qu'il lisait ne m'inspirait pas vraiment confiance. Mais en même temps, j'avais envie de participer à sa lecture pour en savoir plus sur moi. C'était assez troublant comme sentiment, peut être que je devrais simplement lui voler son livre et déguerpir en vitesse ?

Un frisson désagréable qui me parcouru le long de la colonne vertébral me fis sortir de ma rêverie : il venait de me serrer la main. Oh le contact n'est absolument pas atroce, bien au contraire sa peau est tellement douce que je suis sûr qu'il utilise autant de crème que les femmes, mais je m'attendais à ce qui ne me serre pas la main. Je serrais néanmoins sa main avant de récupérer rapidement ma main. Je devenais presque distante, ce livre m'obsédait presque, il fallait absolument que j'aille faire un tour à la bibliothèque pour me documenter. La bibliothèque...me documenter, mais je deviens folle ! Ca fait une éternité que je n'ai pas lu un livre non pas pour les cours, mais pour un besoin personnel. Je rendis à l'humain un sourire faussement chaleureux puis me remettais à fixer le livre, comme si je pensais que je finirais par développer une vue tellement perçante que je pourrais lire les pages du livre !

-Enchanté M.Maël Je Lis des Trucs Flippant. Pour ton cours d'histoire. S'il te plait si tu veux mentir, mens moi bien ! Tu es vraiment un mauvais acteur.

J'éclata de rire. Les humains étaient des livres ouverts mais tout de même, toutes les parcelles du corps de Maël le trahissait ! En effet, je le voyais ouvrir puis refermer nerveusement ses poings, il n'arrivait pas à tenir en place et son sourire n'atteignait vraiment pas ses yeux. Il allait falloir que je lui donne des cours ! Enfin, c'est vrai que moi j'avais quelques avantages avec mes dons de démons. D'ailleurs, j'ai bien l'impression qu'ils allaient mettre nécessaire pour déceler le mystère qu'était Maël, il me cachait quelque chose, j'en étais sûr ! Mais j'espérais quand même que mon moi naturel serait assez efficace pour le détendre, malgré les quelques pics que je lui lançais et mon attitude qui ne pouvait clairement pas plaire à tout le monde...voir même à personne, j'étais trop bizarre pour la plupart des gens. J'affichais alors un sourire plus amicale et franche. Allez Octavia, tu peux le faire, tu peux te faire un ami !

- Alors, dit moi pourquoi tu lis ce livre ? Tu es le genre de gars qui aime ce qui est étrange et qui a envie d'expérimenter des choses bizarres ?

Bah oui tant qu'à faire, autant de recruter en même temps pour la secte ! Je suis là pour ça après tout... enfin je pense. Je me fais des amis et je les amène jusqu'à la secte : c'est comme la lessive, c'est deux en un ! Je ris intérieurement à cette remarque puis me permit de toucher enfin le fameux bouquin. Peut être que ce livre me permettrait d'en savoir plus sur d'où je viens, et qui sont mes vrais parents biologique, si je ne suis pas le fruit d'une expérience en laboratoire bien sûr. Je finis par me permettre de prendre le livres dans les mains et l'ouvra pour lire le sommaire.

- "Les démons dans l'antiquité", "Les sacrifices démoniaques", "Les démons : une métaphore de la sexualité"...Houaw c'est perché ton truc !

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




I'm not a little Princess.


Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. O. C.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maël Hepburn
Seeker

Messages : 117

Ven 30 Jan - 16:13

Définition de naturaliste ?
Octavia & Maël
Elle n'avait pas l'air de croire à mon excuse bidon, en même temps, même moi je ne me serais pas cru tellement je ne sais pas mentir. C'est un avantage parfois de ne pas savoir mentir, mais c'est presque toujours un inconvénient ... Et j'aurais largement préféré avoir un roman de Stephen King entre les mains à ce moment précis. Mais bon, je ne pouvais pas non plus savoir qu'une inconnue bizarre allait venir me voir. Certes elle était très jolie, mais elle était très bizarre, déjà elle venait me voir je ne sais pour quelle raison et en plus elle se foutait de moi ouvertement. Elle n'avait pas vraiment l'air d'avoir l'habitude d'être en compagnie, celle la.

Je fronçais les sourcils en l'entendant rire, encore une preuve qu'elle se foutait de moi, et je n'avais pas très envie de faire ami-amie avec elle. Et je crois qu'une autre personne à ma place n'en aurait pas vraiment envie non plus. Encore une fois je me dis que j'aurais vraiment dû me mettre à lire ce bouquin tranquillement chez moi, enfermé à double tour pour ne pas que mon colocataire entre brusquement dans ma chambre sans prévenir. Je ne savais même pas ce qu'il m'avait prit de lire ce genre de bouquin au parc ... Mais c'est vrai qu'il faisait très chaud pour rester enfermé à lire un bouquin. Enfin, je n'aurai pas dû. Je haussais un sourcil en la regardant d'un air d'incompréhension, son attitude me laissait sur le cul, quand même.
Et toi tu es ... étrange ...
Je serrais mes doigts sur le livre, je n'avais pas vraiment envie qu'elle me le prenne des mains, et j'étais sûr que c'était tout à fait le genre de personne à faire ça. Ce que je déteste ça ! Ça a le don de me mettre hors de moi. Je trouvais ça vraiment malpoli, en tous cas, si elle comptait faire de moi son ami, si elle faisait ça, ce serait complètement raté. Je baissais le regard sur mon livre en soupirant puis le relevait sur elle, je remarquais qu'elle arborait un sourire qui se voulait plus amical et franc, même si ce n'était pas totalement réussi, j'étais quand même content qu'elle essaie de faire un effort, car ça voulait dire qu'elle n'était pas totalement détraquée. Je fronçais les sourcils en l'entendant et secouais la tête.
Non, je ....
Et alors que j'allais lui répondre, elle fit ce que je détestais le plus : me prendre le livre des mains pour en lire le sommaire. Je soupirais lourdement et ma jambe se mit à bouger nerveusement alors que j'essayais de calmer la colère qui montait en moi. Elle était vraiment culottée ! Ca ne m'étonnerai pas qu'elle soit seule et sans amis ! Au bout d'un moment, je décidai de lui reprendre le bouquin des mains, l'arrachant presque de son emprise et me levait en le fourrant dans mon sac à dos.
Non c'est toi qui es complètement perchée, et malpolie, et hautaine en plus de ça ! Quant à ce pourquoi je lis ce genre de bouquin, ça ne te regarde absolument pas ! Va chercher des ragots ailleurs, parce qu'avec moi t'en trouvera pas !
Je secouais la tête et me mit à marcher d'un pas rapide vers la sortie du parc, elle m'avait mit hors de moi et il falllait que je me calme.
Code by Silver Lungs


Live While We're Young.


Ma fiche ± Mes liens ± Mes RPs

Lou


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Octavia Moore
Demons

Messages : 46
Age : 26

Jeu 19 Fév - 14:56






Définition de naturaliste ?
Maël Hepburn & Octavia Moore

Le livre semblait vraiment très intéressant. En lisant le sommaire, je me rendais compte qu'il ne se basait pas sur un quelconque stéréotype ou sur un film américain à gros budget. Oui, ce livre semblait totalement fiable, mais il ne m'appartenait bien. Je me demandais bien où Maël avait bien pu le trouver, car je n'avais trouvé ce type de bouquin dans la bibliothèque de l'université. Alors que je comptais tourner les pages pour voir plus en détaille de quoi parlait le livre, Maël me l'arracha littéralement des mains. Je le dévisageais, ébahit. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait ! Pour moi, je ne faisais rien de mal, c'était pas comme si je lui avais pris et que j'étais partit en courant avec son précieux livre. Ça me vexait assez. Je savais que je pouvais être garce, méchante voir mauvaise des fois, mais je n'étais certainement pas une voleuse ! Et puis à moins qu'il ai acheté ce livre, il ne lui appartenait pas donc il ne pouvait pas se comporter de façon si possessif.

Néanmoins, je devais resté détendu et ne pas m'énerver. Si je commençais à m'emporter, tout le monde entendrait parler de moi sur le campus, donc j'aurais plus de mal à aborder les gens, donc Monsieur J'ai le Cul Trop Lourd Pour Sortir de Mon Repère n'allait pas hésiter une seconde pour me punir d'une quelque façon que ce soit. Un désagréable frisson me parcouru le long de la colonne vertébrale me fit tressaillir, même quand il n'était pas dans ma tête il réussissait à me perturber. Il est fort le salaud ! Je suivit Maël du regard, toujours aussi troublée par sa colère. Il fallait que je rectifie la situation avant que ce ne soit trop tard. Je me levais alors pour lui faire face et lui lança un regard presque désolé. Je ne voulais utiliser mes charmes maintenant, je voulais d'abord tester mes atouts naturels pour voir si ils étaient autant efficace. Oui un peu comme une expérience. Je posa mes poings sur mes hanches pour avoir un air plus déterminé, comment pouvait-il croire que j'étais friande de ragots !

- Des ragots ? Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre des ragots ? Écoute Maël je crois qu'on s'est mal comprit je...

Ah mais lui aussi il est culotté ! Voila qu'il vient de tourner les talons pour sortir au plus vite du parc ! Ah non mais là je vais pas me laisser faire, je sais comment faire pour obtenir sa sympathie, alors je ne vais certainement pas le laisser filer. C'est donc pour cela que je le suivais en essayant de le rattraper au pas. Voyant que je pouvais le toucher en tendant le bras, je lui attrapa l'avant bras et le tira vers moi pour qu'il s'arrête et se retourne. Peut être qu'il m'en foutrait une, mais avec un peu de chance je pourrais l'esquiver de justesse. Mais heureusement pour mon nez, son poing ne s'abattit pas sur moi, mais son regard reflétait toujours sa colère. J'essayais alors de le détendre en lui lançant un regard désolé mais déterminé. Il fallait qu'il croit à ce que j'allais lui dire, car cela pourrait être bénéfique autant à lui qu'à moi, et accessoirement à la secte aussi.

- Écoute je suis désolé... C'est juste que j'étais sous le choque. Je pensais pas que quelqu'un d'autre pouvait s'intéresser aux démons et à tout cet univers un peu bizarre.

Je lui lançais un sourire timide. Mon mensonge n'était en réalité qu'un demi mensonge car en réalité je n'avais jamais vu de personnes hors de la secte qui s'intéressaient à tout ce qui était démonologie et magie noire. C'était à la fois excitant mais à la fois aussi inquiétant puisque ces personnes pouvaient également se renseigner sur la secte pour dévoiler son existence. Maxime m'avait dit que certain étudiants étaient de vrais fouineurs et qu'il fallait s'en méfier, je pensais juste pas qu'ils étaient si impliqué. J'avais peut être devant moi l'un de ses fouineurs et il fallait que je tourne ses recherches à mon avantage d'une façon ou d'une autre. Mon sourire s'élargis alors pour se faire plus amicale et montra du doigt le sac de Maël, sans rien toucher cette fois-ci.

- Je suis sûr que toi aussi tu fais des recherches sur cette légende, la secte de la fac. C'est incroyable, je pensais être la seule. Par contre cette histoire de démon c'est un peu bizarre, non ?

Heureusement pour moi, mon statut de démon faisait de moi une excellente menteuse. Et puisque je doutais qu'il soit un sorcier, réussir à devenir ami avec lui pour accéder à ses recherches ne devraient pas être très compliqué.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




I'm not a little Princess.


Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. O. C.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maël Hepburn
Seeker

Messages : 117

Mar 24 Fév - 15:17

Définition de naturaliste ?
Octavia & Maël
Quelqu'un d'aussi malpoli et hautain qu'elle, je ne supportais pas ce genre de personnes, c'était bien pour ça que j'avais tourné les talons, ignorant royalement ce qu'elle pouvait dire. Je ne l'entendais même pas tellement j'étais en colère, c'est pour dire. Je me dirigeais vers la sortie du parc, d'un coup j'avais l'impression d'étouffer alors que c'était en plein air, je suppose que c'était l'effet Octavia, dans tous les cas, j'avais vraiment besoin de sortir d'ici. Je ne sais pas trop ce que j'allais faire ensuite, très certainement rentrer chez moi pour me changer et aller me dépenser et extérioriser ma colère en une séance de sport intensive, comme à mon habitude.

Mais avant que je n'ai eu le temps de réfléchir à l'endroit où j'allais aller pour faire du sport, j'entendais des pas derrière moi. Puis une main vint attraper mon avant bras pour me tirer afin que je me retourne. Ce genre de comportement m'agaçait, je savais que ça venait d'Octavia, il n'y avait qu'elle pour rattraper quelqu'un qui n'a pas vraiment envie de lui parler. Je soupirais lourdement en reprennant mon bras, puis la regardait sans convictions. Je n'avais vraiment pas envie de l'écouter à ce moment là, même si elle s'excusait ça ne changeait pas grand chose. J'estimais qu'il y avait des façons de faire et de dire les choses, et elle n'avait pas fait ça correctement. J'aimais les personnes franches, mais elle, elle n'était pas seulement franche, mais aussi malpolie et hautaine.

Je haussais un sourcil en l'entendant, si elle pensait qu'elle allait me mettre dans sa poche avec son petit discours, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Il fallait que je lui rappelle qu'il y a à peine cinq minutes elle disait de moi que j'étais perché ? Elle pensait vraiment que j'allais la croire, et je crois que c'était bien ça le pire. Mais en entendant la suite de son petit discours qui se voulait faussement amical, je décidais de rentrer dans son jeu. Histoire de m'amuser un peu, peut-être que ça calmerai ma colère de me dire que je me foutais d'elle ouvertement. Mais il ne fallait pas que ça se voit.
Ouais, finalement tu avoue que t'es plus jetée que moi. Tu dois être vraiment cinglée pour croire à cette histoire de secte !
Code by Silver Lungs


Live While We're Young.


Ma fiche ± Mes liens ± Mes RPs

Lou


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

On dit naturiste ou naturaliste ? [PV Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» j'ai trés envie de m'en acheter un ...mais?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obscure Clarté :: La Ville de Perth :: Le Parc-